Turquoise

La Turquoise dans la nature

La Turquoise est une pierre d’une couleur bleu à bleu-vert non transparente, quelquefois translucide sur les bords. Elle est fréquemment marbrée de veines.

Elle a donné son nom à la couleur turquoise, une nuance de bleu.

 

La Turquoise dans l’histoire

En 6000 avant Jésus-Christ, la Turquoise était exploitée par les égyptiens à des effets de mode et de décoration. Cette pierre a été retrouvée sous forme de bracelet turquoise notamment sur les bras de momies. Elle était également beaucoup utilisée en Perse comme monnaie d’échange contre d’autres objets.

En Asie de l’est, essentiellement du côté du Tibet et de l’inde, la Turquoise était utilisée pour ses vertus médicinales, dans la joaillerie pour la confection de collier turquoise ou encore de pendentif turquoise, ainsi que dans l’art. Pendant ce temps aux Etats-Unis, les amérindiens lui attribuèrent de nombreuses vertus. Les apaches croyaient en la turquoise pour son alliance du ciel et de la mer, en protégeant et guidant les guerriers et chasseurs. De leur côté, les Navajo considéraient cette pierre comme un morceau du ciel qui était tombée sur la terre et étaient tellement fascinés par la beauté de la turquoise qu’ils employèrent cette pierre comme monnaie à partir du 16ème siècle.

Les Aztèques estimaient que la turquoise était trop puissante pour être porté par les humains et que seuls les dieux en étaient capables.

A l’époque de la renaissance, la turquoise commença à se faire connaître en Europe et se répanda petit à petit.

Le nom moderne « turquoise » est en quelque sorte un abus de langage : lorsque les marchands vénitiens apportèrent cette pierre en France, elle fut nommée « pierre turquoise », c’est-à-dire de Turquie – pourtant, elle ne venait pas de ce pays, mais de Perse.